Tout savoir sur la maladie de hodgkin

Lymphome hodgkinien ou maladie de Hodgkin : une déficience du système lymphatique

Chroniques de Hodgkin : pathologies et cancer des ganglions

Savoir l'origine et la cause de la maladie de hodgkin

Causes des tumeurs de hodgkin

L'apparition de virus (tels que Epstein Barr - EBV), des arguments épidémiologiques impliquant d'autres facteurs environnementaux ou des sujets avec des déficits immunitaires sont les principaux sujets à développer la maladie. Des rumeurs accusant l'ablation des amygdale ont été réfutées récemment grâce à des recherches scientifiques.

Connaître les principaux symptômes causés par la maladie de hodgkin

Symptômes du système lymphatique

Des prises de sang anormales, ou signes cliniques permettant un diagnostic de ganglions lymphatiques gros lorsque l'on palpe le ganglion sont des signes avant-coureurs de l'apparition de la maladie. L'imagerie médicale viendra appuyer les hypothèses mises en évidence lors de diagnostics ou de tests cliniques afin de mettre en lumière d'autres lésions éventuelles.

Se soigner grâce aux traitements dispensés par les médecins pour lutter contre la maladie de hodgkin

Traitements et diagnostics

Comme pour la plupart des cancers, les traitements de radiothérapie ou de chimiothérapie dépendront du stade d'évolution de la tumeur et de facteurs de pronostics selon les résultats des diagnostics. Les traitements durent entre six et douze mois selon la particularité simple ou des cas plus compliqués pour lesquels le cycle standard sera préconisé.

Êtes-vous porteur d'une tumeur de hodgkin ?

La chronique de Hodgkin est une maladie qui regroupe les cancers qui se déclenchent à partir des ganglions lymphatiques et qui se propage ensuite à de nombreuses régions voisines. Ces ganglions aident l'organisme à lutter contre certaines bactéries en filtrant directement des substances nocives pour le système immunitaire. Ce cancer, appelé lymphome constitue le troisième le plus répandue chez les enfants.

Maladie de hodgkin Comme pour la majeure partie des cancers, on ne connaît pas encore la cause exacte à l'origine de l'apparition de la maladie. Des études ont toutefois déjà montré que de nombreuses personnes présentant ces symptômes ont également été en contact avec le virus Epstein-Barr ce qui laisse à penser aux scientifiques que des facteurs viraux peuvent jouer un rôle important dans le développement de ce trouble. Lorsque l'on s'intéresse aux autres facteurs de risque, on dénombre les infections par le VIH et des contaminations possible par la voie héréditaire avec des antécédents de la maladie dans le patrimoine génétique des parents. Les symptômes et complications que peuvent éprouver les personnes malades sont en général :
  • Une augmentation masse indolore dans la zone du cou qui peut disparaitre quelques semaines après
  • Des démangeaisons et une augmentation du volume de votre rate
  • De la fièvre, des frissons et une fatigue persistante durant plusieurs jours
  • Une perte d'appétit et une diminution de votre poids non volontaier
  • Des gonglements des ganglions lymphatiques au niveau de vos aisselles, votre cou ou bien vos aines

Si ces symptômes et que vous avez des doutes sur la présence ou nom de boules par palpation au niveau des ganglions, consultez un médecin afin d'éliminer vos doutes sur la maladie.

Tumeur du système lymphatique, un cancer du sang

Le diagnostic est simple pour le spécialiste : il peut effectuer des palpations rigoureux afin de détecter tout gonflement éventuel au niveau des ganglions lymphatiques. Pour la majorité de cas, un toucher simple permet de révéler une masse suspecte. Dans de tels cas, une analyse sanguine sera essentielle afin de mettre en évidence des cellules suspectées. Comme tous les cancers, différents stades de la maladie de hodgkin peuvent arriver suivant si le cancer est localisé à la seule région des ganglions ou s'il s'est déjà propagé sur une région plus ou moins étendue dans l'organisme. Cela permettra d'établir un plan d'action dans le traitement de la maladie.
Les traitements en place actuellement visent une rémission totale, c'est à dire une disparition totale de la tumeur. La radiothérapie est utilisée pour les stades précoces de la maladie, lorsque celle ci ne s'est pas encore étandue de trop. Si au contraire, cette dernière a déjà entamé son expansion, on se tournera vers une chimiothérapie. Les rechutes de la maladie sont aussi prises en charge et l'augmentation des doses de médicaments et une combinaison entre radio et chimiothérapie permet un taux de guérison de quatre vingt diz pourcent des cas.